1

 

PDV Axelle. 

Il est 18 heures, maintenant, et on a investi une des tables d'un magasin de donuts, éparpillant nos affaires comme si on était chez nous. Castiel inspecte la pile de pulls que Vanessa a posé devant lui, avec un regard sceptique.

 Aaaaaah ! soupire Vanessa, l'air fière d'elle. 

— C'est pour moi ?

— Ouep. Pas que je me sentais d'humeur particulièrement généreuse, lui sourit elle, mais ces pulls avaient l'air de teeellement bien t'aller.

C'est à ces moment là qu'on voit la complicité entre ces deux là. Il n'y a que Vanessa qui arrive à offrir quelque chose à Castiel sans qu'il ne se vexe, il sait très bien que ce n'est pas de la pitié qu'elle fait ça.

De temps en temps, j'envie un peu ce lien qui les unit.

 Un jour, j'arriverais à t'empecher de gaspiller ton argent ! Encore heureux que tu te calmes dès qu'on parle de coca cerise, rit Castiel.

— Ô Seigneur Dieu, pourquoi t'ai je dévoilé mon point faible, lança Vanessa d'un ton dramatique avant de se caler sur sa chaise.

— Aaaah, parle moi d'un gaspillage, j'interviens, faussement exaspérée.

4

—Gaspillage ? Tout de suite les grands motss'offusque Vanessa.

— Explique moi pourquoi t'as acheté deux fois la même paire de chaussures alors ?

Elle ferme les yeux et tapote son index contre sa lèvre quelques instants, comme si elle s'apprêtait à énoncer une vérité suprême.

— Personne pourra avoir la même paire que moi, comme ça.

Il y eut un petit instant de flottement puis Castiel toussa avant  d'éclater de rire ; je le rejoins vite et Vanessa fait de même, tandis que les rares clients se retournent, étonnés par le chahut qu'on provoque.

 

PDV Vanessa.

J'aime voir Castiel rire comme ça. Ca me rend ... Fière de savoir que c'est moi qui le rend heureux ... Je souris tristement, ça fait tellement longtemps que je passe tout mon temps avec lui, j'ai fini par connaitre chaque facette de lui, et il connait toutes les miennes. Je suis sûre qu'il a déja deviné que quelque chose clochait dans mon comportement ...

Me reprenant, je lance un sourire colgate à la ronde.

— BREF LES GOUDOUS. Il me reste encore 3 boutiques si je compte bien. 

La même expression de désespoir profond et de souffrance apparaît sur leurs visages ce qui me donne envie de me leur lire au nez.

— ... Deux ...? Tente désespérément Castiel. 

— Je deconnejsuis trop poseeeey pour aller où que ce soit là.

 

Un petit rire collectif suit ma remarque, bien que je remarque le soupçon de soulagement qui émane de leurs voix.

— Cac'est mon Castiel, je remarque tout haut.

— Suis pas un objet, mademoiselle la cruche.

— Lcruche t'emmerde, je reponds faussement choquée avant de sourire 

En me tournant pour appeler le serveur, je croise le regard d'Axelle qui essaie de me dire quelque chose pendant que Castiel est en train de chantonner une de ses chansons préférées tout en s'accompagnant à l'air guitare.

 

3

 

" Je compte lui en parler à la fin de la journée. "

 

Ah ouiC'est vrai.  J'avais oublié.

Enfin, j'avais tenté d'oublier ...

L'appréhension coupe mon envie de rire puis en levant la tête, je vois Castiel en train de se chamailler avec elle à grands coups de mes magazines auparavant posés sur la table.

Ce sourire ... Ca fait un moment que je l'ai pas vu aussi heureuxSuis je vraiment capable de lui dire ? 

 

Plus vite je lui diraimoins il m'en voudra. 

 

— D'ailleurs, merci pour les pulls, me sourit il soudain, interrompant mes pensées.

Je sourisHypocrisie. 

Peut etre qu'il ne m'en voudra pas ? 

... 

Haha -- Meme moi je n'y crois pas.  Mais à quoi est ce que j'ai pensé lorsque j'ai décroché ?

6

 

PDV Castiel.

— Bon, tu t'es décidée à me dire ce qui te fait chier ? Je lance, surprenant Vanessa.

— T'as remarqué, hein.

Oh. Un sourire triste. Prévenez le SAMU. Je respire une bouffée d'air, cette fois ci, si elle me pleure dans les bras, je pars pas en courant bien que ce genre de réaction me fasse peur.

Vanessa a été là pour moi un nombre incalculable de fois et cette après midi me l'a rappelé, sans elle je serais surement devenu un de ces mecs terriblement seul. Je ne la remercierai jamais assez pas vrai ...

— Sans blague. Ca fait 7 ans qu'on se connait, je te rappelerais, je lui souris pour la rassurer. 

— Ah lala, on dirait un vieux couple, rit Axelle.

7

 

PDV Axelle.

— Bon, je vais vous laisser, et je sais très bien que je dupe personne alors je prends pas la peine de servir une excuse, trop la flemme pour ça.

Je me lève et lance un grand sourire à mon amie.

— Tu vas y arriver, t'inquiètes pas.

Elle a l'air reconnaissante et Castiel parait encore plus sceptique. 

— Me dites pas que c'est une déclaration d'amour hein, sinon je m'enfuis par la fenêtre, ça fait pas un pli.

Vanessa rit puis je quitte la boutique. 

Courage, Vaness'.

8

 

Me voilà dans les toilettes, à me demander si tout se passe bien. Ca ne peut pas mal se passer, pas vrai ? C'est Castiel et Vanessa après tout. Le duo inséparable.

J'espère que Castiel comprendra que ce n'était pas lui qu'elle cherchait à blesser ... 

Je soupire. Serait temps qu'ils se bougent, je viens d'abandonner un donut au chocolat sur la table moi, nan mais faut pas déconner.

________________________

 

9

 

[Une interminable attente plus tard] ~

PDV Vanessa.

Il ... Il est parti.

10

Il me déteste.

Pourquoi est ce que je l'ai avoué ?

"Tu devrais lui dire, tu sais."

Elle.

Axelle.

Je la hais.

___________________________________________________________

 

ET VOILAAAAAAAAAA.

On a un approfondissement du lien qui unit Castiel et Vanessa.

Un autre aprofondissement de celui qui unit le groupe et de l'amitié que Vanessa voue à Axelle.

Puis on a un gros BOUYA SURPRISE APU JOIE HIHIHIHI.

Merci qui ?

MERCI MOUA C: //TREE//

Merci beaucoup de m'avoir lu les gens, et oubliez pas de commenter et de me rpévenir si faute il y a !

 

Je vous aime fjfirhgru ♥

Any.

Vanessa