So, reprenons où nous en étions :3

 

PDV Iris.

Argh, je déteste la sensation de la poignée de porte froide quand je tente d'ouvrir la saleté de porte de Castiel. J'ai l'impression que rien que sa maison n'a pas envie que j'entre et pourtant, ce n'est qu'une poignée me dira-t-on.

Arrivant enfin à venir à bout de la serrure, j'entre, découvrant un appartement simple, semblable au mien si l'on oublie la guitare qui repose contre le mur.

Je jette la pile d'habits sur son lit et referme directement la porte. Rien d'intéressant chez lui... Enfin peut être, mais ce n'est pas mes affaires pour une fois.

Soudain, alors que je repliais ma manche sur mes doigts pour ne pas toucher à la poignée, un bruit de verre brisé retentit dans tout le terrain, suivi de quelques cris que je reconnaitrais en mille.

Ceux de Rosalya.

 

 

PDV Omniscient.

La jeune fille lâcha son panier et se précipita dans l'appartement voisin avant d'ouvrir la porte d'un énorme coup de pied, et de pénétrer dans la pièce.

— Rosa !

La jeune femme était assise au milieu du tapis, le regard dans le vague, et des morceaux de verre brisés l'entourant tandis que le sol était orné d'une tache sombre et de quelques fleurs tombées en un petit tas.

— C'est drôle, n'est ce pas Iris. Je ne pleure pas. Je ne pleure pas. Mes larmes ne coulent pas, murmura la jeune femme en fixant sa soeur, comme si elle ne la voyait pas.

En voyant dans cet état pitoyable, Iris ne réfléchit pas et se jeta par terre, ses genoux rapant sur le sol sans qu'elle n'en ait rien à faire et étreignit sa soeur de toutes ses forces.

Un petit silence s'installa dans le petit appartement, les deux soeurs l'une dans les bras de l'autre.

— Raconte moi. Je peux plus faire comme si rien ne se passait.

 

 

Quelques heures auparavant.

 

 

PDV Rosalya.

 Encore une exécution publique, comme les appellent tout le lycée. Iris versus Castiel, le frère et la soeur, les bêtes noires de Saint Lucas.

Je ne les comprendrais jamais. Mais qu'y a-t-il d'amusant à voir deux anciens amis, deux anciens membres de la même famille se faire du mal ?

Je ne suis évidemment pas très bien placée pour donner mon avis là dessus, mais...

Tout ça m'écoeure.

J'ouvre la porte et entre dans le couloir en tâchant de garder mon visage impassible, Vanessa m'aperçoit et me fait un petit signe de la main avec un sourire étincelant...

Que se passe t il? Je rougis. 

Je déteste l'idée que quelqu'un puisse me faire cela, alors je me dépêche de lui répondre avant de faire demi tour pour le cacher, et je fais bien comme me l'indique mon reflet dans la vitre où il se reflète.

Vanessa.

Ce nom résonne dans ma tête, comme à chaque fois que je la vois. Je ne sais pas comment cela est arrivé. Est ce à force de la voir sourire ? Peut être que je suis tout simplement masochiste... Aimer quelqu'un que je sais inaccessible...

N'est ce pas pathétique? J'aimerais rire de moi.

 

Me surprenant, une main chaude se pose sur mon épaule, vite suivie d'un parfum qui rappelle celui de la cerise et de cheveux blonds platine.

— Rosa ! Tu voudrais bien m'accompagner au centre ville cet après midi ? me supplie-t-elle.

Oh mon dieu, oui. Oui, oui, oui, oui. 

Tâchant de ne pas avoir l'air trop enthousiaste, je soupire.

— Pourquoi? Castiel n'est pas disponible, c'est ça ?

Elle me lance un sourire et des yeux innocents.

— Naaaaan, juste parce que j'ai envie de me balader avec toi, ça fait longtemps qu'on a pas discuté !

Me retenant d'afficher un grand sourire et essayant de diminuer le bruit que mon coeur fait en battant la cadence de mes pensées, je réponds d'une voix un peu éraillée.

— P..Pourquoi pas. Rejoignons nous devant le lycée dans ce cas.

Elle me sourit avant de me saluer.

A cet instant, je ne pensais pas avoir été aussi heureuse de ma vie. J'allais pouvoir passer une après midi avec elle, avec elle, elle que j'attendais depuis si longtemps et...

Soudain, tout retomba.

Et après tout, qu'est ce qui changerait ? Me connaissant, je ne lui dirais jamais, et elle continuera à me traiter comme...Son amie.

De toute façon, je me suis résignée. Je ne serais qu'une amie mais... Autant profiter de cet après midi, après tout.

 

_________

 

— J'avais raison alors, lâcha Iris.

— Je... Je n'ose même pas te le dire.

— Que s'est il passé ensuite ? 

 

_________

 

Assise à la table d'un petit café à siroter une tasse de café en face d'elle... Ce fut éprouvant, comme si j'étais parfaitement heureuse pour la première fois depuis des années. Elle riait, tu sais ? De son rire magnifique qui ressemble à la mélodie d'une boite de musique...

Le soleil nous épargnait  la chaleur opressante mais réchauffait tout de même la terrasse. J'aurais tellement voulu figer ce moment.

Soudain, comme un nuage sur un ciel dégagé, une bande d'abrutis s'est approchée de notre table en ricanant.

— Eh la blonde là, ouais, tu veux pas nous suivre ?

Vanessa a l'habitude de ce genre de question, je crois. Elle leur a répondu tranquillement d'aller se faire foutre, je cite, ce qui a mis leur chef en rogne.

— Sale p*te, j'en étais sûr, vous êtes lesbiennes, hein ? rit il grassement.

Ce fut comme s'il avait murmuré sa phrase au creux de mon oreille, j'avais tellement peur de me faire trahir, et puis...

— Tchhh, comme si j'étais homo ! Tu crois vraiment que je ferais un truc aussi...Berk, rien que d'y penser ça me dégoute. C'est juste...Contre nature. 

_________

 

Iris eut l'air choquée et serra sa soeur encore plus fort. Rosalya avait fait l'effort de lui raconter tout ça et...

Une larme coula, suivie d'une autre, et encore une autre.

C'était la première fois depuis longtemps qu'Iris voyait sa soeur pleurer et elle détestait ça.

 

__________________________________________________________

 

ChibiMaker

Re bonjour à tous, et merci d'avoir lu !

Excusez le manque d'images en ce moment, mais le scénario m'inspire vraiment et je n'ai aps eu la chance d'accéder à mes sims ces temps ci.

Qu'en avez vous pensé? Une MAJ où l'on en apprend plus sur Vanessa...

Ouuuuh la vilaine homophobe ><

Excusez le propos, mais sachez que moi j'ai rien contre 8) *sort*

Bon, j'espère t'avoir débloquée avec quelque chose de pas trop bousif Neikkchouw, et hâte de commencer le tu sais quoi ♥ /CAMION/

Lâchez vous dans les com's, et si une faute, ou une répétition attire votre oeil de lecteur attentif, prévenez moi x)

A vos claviers bande d'écharpes :D