Screenshot-479

PDV Omniscient.

De la souffrance. De la douleur. De la tristesse et du désespoir. 

Kira savait qu'elle aurait du se lever. Qu'elle devait être là pour ses enfants.  Mais à quoi bon, elle n'arrivait même pas à surmonter sa propre douleur, comment aurait elle pu assumer son rôle de mère? Elle doutait d'elle-même, ne savait plus que faire au final. Enfin, elle avait bien une idée en tête, mais n'était pas assez irresponsable pour ça.

Alors elle restait cloitrée dans sa chambre, les yeux débordant de larmes qui semblaient ne jamais pouvoir S'arrêter. Elle restait à humer le parfum de Lazuli qui flottait dans l'air.

De temps en temps, elle sortait  pour préparer à manger à ses enfants, mais cela ne prenait que quelques minutes. Quelques minutes qu'elle haissait, qui l'empêchaient de pleurer tout son soûl. Comme une lâche. 

Mais après tout, qu'était elle sans son unique amour?

 

*(NDA:La mère des triplés, boulet D8)

Screenshot-480

Au rez-de-chaussée

Une fillette aux cheveux blonds entra brusquement dans la maison, sans prendre la peine de sonner tandis que la brune restait en retrait.

Vanessa: Héhoooooooo? Y a quelqu'un?! 

Luz: A-attends! 

Vanessa: Attendre quoi?

Screenshot-483

On entendit quelques pas et Iris apparut dans le hall. La jeune fille avait le visage impassible, mais si parfait soit le masque, ses yeux restaient emplis d'une tristesse infinie.

Iris : Hé, on t'a jamais appris à frapper avant d'entrer chez les gens ?

La blondinette se retourna, se dirigea vers la porte et sonna avant de revenir à sa position initiale.

Vanessa: C'est bon, ça te va?

Iris : ...Bravo la maturité...Bref, vous êtes là pour quoi ?

Iris savait qu'elles n'étaient qu'enfants. Et pourtant, le manque de maturité l'irritait, comme si elle avait vieilli en une seule soirée. Elle n'était plus une enfant  à l'intérieur d'elle même.

Luz:On..On devait vous apporter les cours, vu que ca fait une semaine que vous êtes absents...La maitresse s'inquiétait...*rougit*

 

Screenshot-484

Iris : Très bien, alors passez-moi ça, et du vent !

En entendant le chahut des trois fillettes, Castiel se dirigea vers le hall.

Castiel : Il se passe quoi, Iris ?

Iris:Elles nous amènent les devoirs.

 Il les fixa un long instant puis fit demi tour. Il s'en fichait totalement, à quoi ces devoirs lui serviraient ils après tout.

Vanessa:Eh...Castiel, c'est ca?

Castiel :Quoi ?

Il se retourna vers elle, légèrement irrité.

Vanessa:Je sais ce qui s'est passé. C'est ma mère qui l'a ausculté. Je veux dire...Tu sais.

___________

PDV Castiel.

Je la fixai un instant. Elle était donc au courant pour Papa. 

Vanessa:Je sais ce que tu peux ressentir, je connais plein de personnes qui ont passé la même épreuve que toi. Sache que...Si tu veux en parler, je suis là.

Un silence dura pendant quelques minutes puis la petite brune qui s'était tenue à l'écart pendant ce moment s'avança.

Luz :Je...je sais pas ce qui vous arrive, mais...je suis là aussi, pour vous...même si on se connait pas vraiment.

Un instant troublé par cette déclaration, je me repris vite et croisai les bras en la regardant tandis que Iris haussai un sourcil.

Iris:Luz donc. Besson, n'est ce pas?

Luz: O-oui...

-Merci. De nous soutenir je veux dire, souris je tristement.

______________________

 

PDV Omniscient.

-Ouais. Merci. Merci à vous deux mais on aimerait juste, commença la jeune fille.

Son masque se brisa un instant. Elle n'était qu'une enfant après tout, elle n'était pas censée être si forte, et pourtant...

-...Faire notre deuil. Merci encore... termina Castiel en voyant sa soeur prête à craquer.

Luz : Courage...

Castiel s'approcha de Luz qui lui tendit les cours et il lui lanca un signe de tête afin de la remercier. Alors que tout le monde se taisait, on entendit des sanglots. Ceux de Rosalya, la moins forte des triplés.

Alors, sans dire un mot, Castiel et Iris saluèrent les fillettes et remontèrent dans leur chambre.

Screenshot-488

Il faisait sombre et pourtant, aucun des triplés ne trouvait le besoin d'allumer la lumière. Ils avaient cependant ramené la lampe de bureau et l'avaient posée sur le sol.

Le silence flottait et on sentait la tristesse peser dans l'air, si bien que Rosalya avait fini par s'endormir, épuisée après avoir tant pleurer.

Iris trouvait cela injuste. Pourquoi n'avait elle pas le droit de s'enfermer et pleurer toutes les larmes de son corps aussi? Non, elle devait être forte et aider sa famille, sa mère ne pouvait plus assurer ce rôle. Et..Son père non plus...

_

Castiel avait ses pensées encore embrumées par le drame qui s'était produit.

Comment cela avait il pu se produire? La journée d'auparavant, tout paraissait joyeux et lumineux. Il avait suffi d'une seule nuit, cette nuit pour que leur maison devienne cette énorme demeure sombre et silencieuse et qu'ils ne voient presque plus leur mère.

Il était si triste....Et pourtant, il n'arrivait plus à pleurer.

_

________________

 

 

 

 

FIN DE LA MAJ ♥

Bon, vous excuserez la presque absence des photos, c'est la faute à ma soeur qui m'a chouré l'ordi T.T

Ce coup ci, l'atmosphère est plus sombre, ça change plutôt hein x) Si vous trouvez des fautes, n'hésitez pas surtout >w<

Le dialogue est écrit en collab' avec Neikka, d'ailleurs, vous pourrez lire leur rencontre du point de vue de Luz sur son blog.

Merci de me lire, et à vos claviers!